01 69 51 07 43
06 45 65 90 40
7h30 12h00 - 14h00 19h30
 
 
 
 
 
 
 

Demandez votre devis gratuit

Pour un devis transparent et gratuit ou pour un renseignement, n'hésitez pas à nous contacter pour tous vos travaux de toiture en Essonne et en région parisienne (75, 91, 92, 77, 78).

01 69 51 07 43

06 45 65 90 40

 
Le zinc, ce n’est pas uniquement le matériau des gouttières et des chéneaux ! Moyennant l’accord de votre mairie vous pouvez également recouvrir votre toit de zinc.

Une couverture en zinc se réalise moyennant une technique propre, bien différente de la tuile, et que JL Couverture, couvreur de père en fils depuis 3 générations possède et applique avec talent et avec l’amour de la belle ouvrage.
 
Les plaques de 50 cm sont posées sur un plancher en voliges, qui repose lui-même sur des chevrons. Les plaques sont séparées par des tasseaux en bois et, par dessus chaque tasseau, est posé un tasseau en zinc qui recouvre les plaques situées de part et d’autre de 4 cm. On remarque que les plaques de zinc se terminent par un tombé dans la gouttière.
 
Le zinc naturel a un aspect brillant très spectaculaire. Avec l’âge il se patine progressivement pour prendre un aspect gris mat.
 
Différentes solutions s’offrent à vous si un pied de cheminée se dégrade. Une des plus intéressantes visuellement est le pied de cheminée en zinc, une de nos spécialités que vous voyez ici.
 
La gouttière peut être réalisée en différents matériaux. Grâce à notre savoir-faire nous pouvons proposer chaque solution, et nous détenons l’expérience nécessaire pour vous conseiller celle qui convient le mieux à votre budget et à vos objectifs.

  • Le PVC : la solution la plus économique, la pose la plus rapide à réaliser. Disponible en gris, sable, marron. Requiert un raccord tous les 4 mètres.

  • L’alu : la solution la plus luxueuse. Aucun raccord, l’aluminium arrive en bobine et nous le déroulons à la longueur sur le chantier. Excellent aspect visuel.

  • Le zinc : la solution traditionnelle. Au fil des décennies le zinc va perdre progressivement son épaisseur sans se dégrader, il faudra le revoir 40 ou 50 ans après la pose. Requiert une brasure tous les 4 mètres.
Avec les années une gouttière, même en zinc, finit par perdre son étanchéité et doit être remplacée. Ici un remplacement de chéneau vieux d’un demi-siècle sur un toit Parisien.